Charlie et Ray sont sur un bateau

Je n’avais rien publié sur ce blog depuis dix jours.Pas franchement par manque d’envie, quoique… Non, je ne savais tout simplement pas quoi écrire. La tragédie vertigineuse qui a frappé Charlie Hebdo a laissé beaucoup d’entre nous sans voix.

Petit à petit les langues se sont déliées, pas toujours pour le meilleur, mais elles ont fini par retrouver leurs capacités motrices par la force des choses. Pour ma part, je suis toujours incapable d’écrire quoi que ce soit. C’est trop fort, trop terrible, pour qu’un seul mot qui me semblerait juste transpire de mes doigts pour s’imprimer sur l’écran. Redécouvrant les vertus du silence, j’ai aussi redécouvert les frustrations qui lui sont inhérentes. Ne pas savoir quoi dire, avoir l’intuition qu’il existe un mot, mais peut-être pas dans sa langue, ni même dans son époque, est un sentiment vexant, incapacitant. Il frustre ceux qui se sont fixés pour but d’écrire le monde autour d’eux, mais il faut composer avec, j’imagine. Continuer la lecture de « Charlie et Ray sont sur un bateau »