Humains trop humains : rivalité et jalousie chez les auteurs

À croire que l’univers conspire à me faire écrire cet article : depuis que Martin Page me l’a gentiment suggéré sur Facebook, je viens de participer à mon troisième échange en moins de 24 heures sur le sujet. La jalousie et la rivalité dans le petit monde de l’édition et des auteurs, c’est un peu comme une tache qu’on n’aurait jamais remarquée sur un vêtement qu’on aime bien : dès qu’on la pointe du doigt, on ne voit plus qu’elle.

Les auteurs sont des humains comme les autres, ce n’est une surprise pour personne : aussi beaux, généreux et surprenants que les autres parfois, et aussi vils, mesquins et égoïstes d’autres fois. Les écrivains — les artistes en général — ne dérogent pas à la règle qui fait de nous des êtres soumis à nos émotions primaires, celles qui viennent du ventre et qui nous obligent parfois — mais nous obligent-elles vraiment ? — à nous comporter d’une façon contraire aux bonnes mœurs ou à penser des choses dont nous retirons une certaine honte. Continuer la lecture de « Humains trop humains : rivalité et jalousie chez les auteurs »