Retour aux sources ?


Je suis en train de terminer l’écriture d’une pièce, et je dois dire que ça m’a redonné très envie d’écrire des scénarios. Ça faisait longtemps que ça ne m’avait pas pris, en fait pas depuis ma (longue) « parenthèse » fiction romanesque. Mais à la base, c’est ce que je voulais faire de ma vie : écrire du cinéma. J’y ai même consacré mes études.

Pourquoi j’ai arrêté, je ne sais pas. Pas mal de déceptions, sans doute, et puis j’étais trop jeune, pas assez rompu à l’art subtil de ne pas abandonner au premier échec. C’est quelque chose de difficile à faire, ne pas abandonner. On trouve toujours de bonnes raisons d’abandonner. Ce n’est pas ça qui manque.

À 35 ans (mince, déjà), j’ai moins envie d’abandonner mes rêves à la première déconvenue. Mais je suis vieux et l’horloge tourne. Ca vous arrive parfois, ce genre de virage ?

2 réflexions sur « Retour aux sources ? »

  1. De mémoire, j’ai voulu écrire un livre pour la première fois à 12-13 ans, c’était un livre dont vous êtes le héros. J’ai réussi à 38 ans à écrire un roman entier. Et peu après, j’en ai bel et bien écrit un de LDVELH alors j’imagine très bien ce dont tu parles, j’ai trouvé des tas de raisons de ne pas continuer mes projets d’écriture pendant 25 ans :p

    Perso ce qui me « rassure » - je sais pas si ce sera ton cas - c’est que je n’écris pas pareil maintenant que ce que j’aurai fait à 20 piges. Expérience de la vie, connaissance de soi, toussa. Pas prêt à un moment, mais prêt maintenant, c’est tout ce qui compte. Des tas de gens ne vont jamais au bout de leurs rêves après tout.

  2. Je pense que tous mes projets sont sur ce genre de schéma : Je veux le faire -> Oui mais non, je peux pas pour ces raisons -> Allez maintenant, ça suffit, je le fais.
    Et c’est, tristement, pas les projets qui manquent.
    Là, je vais essayer de terminer au moins le premier jet de ce roman « défi personnel à la con » qui traîne depuis trop longtemps pour enfin passer à autre chose. Je sais que je peux le faire, je n’ai plus aucune raison de ne pas le faire.
    Et en 2017, je vais essayer de terminer tous (OK, peut-être pas tous) ces projets commencés ou pensés avant de me lancer dans de nouvelles idées.
    C’est une grosse résolution que celle de ne plus abandonner pour des raisons ridicules, ça promet une année chargée en émotions.

Les commentaires sont fermés.