Fanfictions : votre passion est illégale

Vous adorez Harry Potter, Hunger Games, Twilight, Le Seigneur des Anneaux, Percy Jackson, Divergent et tant d’autres, jusqu’ici rien d’anormal. Sur votre temps libre, vous passez des heures à imaginer et à écrire de nouvelles aventures de vos personnages préférés, à inventer des relations amoureuses jamais évoquées par les auteurs originaux (quelquefois, au grand dam des fans), à réécrire un évènement canonique de l’univers du point de vue d’un autre protagoniste… bref, vous écrivez de la fanfiction et vous adorez ça (comme je vous comprends).  Nous sommes nombreux à regretter la fin d’une série, à déplorer le traitement de tel ou tel personnage ou simplement à vouloir prolonger le plaisir d’une immersion en terres fictionnelles qui a changé notre vie à tout jamais. Continuer la lecture de « Fanfictions : votre passion est illégale »

Pourquoi je suis contre la création d’un label de qualité pour l’édition indépendante

L’idée d’un « label » de qualité attribué aux livres écrits par des auteurs indépendants et destiné à séparer le bon grain de l’ivraie émerge peu à peu, notamment dans la déclaration d’intention de la future Fédération des Auteurs Indépendants.

<rappel> à celles et ceux pour qui le concept d’auteur indépendant apparaîtrait nébuleux : un auteur indépendant publie ses textes sans passer par la case éditeur. On parle aussi d’autoédition ou d’autopublication. L’autrice indépendante utilise internet, mais aussi les services d’impression à la demande et même parfois des imprimeurs traditionnels, pour distribuer son travail. Il ou elle assure en général sa propre promotion, notamment via les réseaux sociaux. Quand un auteur publie à la fois chez des éditeurs « traditionnels » et par ses propres moyens, on parle d’auteur « hybride » (ça vaut ce que ça vaut). </rappel>

Je me suis publiquement exprimé contre ce label, mais je n’en avais pas détaillé les raisons. Je vais donc les développer ici. Mais d’abord, et pour éviter que l’on m’accuse de mener l’instruction à charge, je vais mettre en lumière les avantages qu’il y aurait à la création d’un tel « sceau de qualité ». Continuer la lecture de « Pourquoi je suis contre la création d’un label de qualité pour l’édition indépendante »

[CONCOURS] Gagnez 3 exemplaires du livre « Le Zen dans l’Art de l’Écriture » de Ray Bradbury aux éditions Antigone14

Les gens qui me connaissent, lisent ce blog et suivent mon travail connaissent l’amour – que dis-je, l’adoration – que je voue à Ray Bradbury. C’est un auteur dont l’œuvre m’a énormément influencé, dont j’ai disséqué des passages pour en étudier la magie – souvent en vain –, et dont les conseils sont toujours pour moi source de réjouissance (beaucoup), d’illumination (parfois) et de réconfort (toujours).

Continuer la lecture de « [CONCOURS] Gagnez 3 exemplaires du livre « Le Zen dans l’Art de l’Écriture » de Ray Bradbury aux éditions Antigone14 »

Gobbledygook, épisode 7 : Les morts savent vivre

Après quelques semaines supplémentaires d’attente, la faute aux fêtes de fin d’année, à des enfants malades et/ou surexcités en fonction du moment, à une flemme parfois astronomique et à d’autres raisons plus ou moins occultes impliquant des exorcismes, un démon amateur de crevettes et un combat entre les forces du Bien et du Mal, le voici enfin, le nouvel épisode de Gobbledygook. C’est le numéro 7, et il fait plus de 30 minutes, donc accrochez-vous. J’espère qu’il vous plaira. Vous pouvez l’écouter juste en-dessous, et sinon dans les prochaines heures sur iTunes et YouTube. Continuer la lecture de « Gobbledygook, épisode 7 : Les morts savent vivre »

Ce qu’un plongeon de 10 mètres peut nous apprendre sur la façon dont on raconte une histoire et dont on traite un personnage

Cette vidéo circule sur les réseaux sociaux depuis quelques heures et j’ai profité du déjeuner pour la visionner. Tous ceux qui l’ont partagée la qualifiaient de fascinante, et ils avaient raison : cette vidéo est fascinante à plus d’un titre. Mieux, elle vous prend littéralement aux tripes. Il s’agit de filmer les réactions de plongeurs amateurs sur le point de sauter d’un promontoire de 10 mètres. La voici :

Continuer la lecture de « Ce qu’un plongeon de 10 mètres peut nous apprendre sur la façon dont on raconte une histoire et dont on traite un personnage »