L’école des mots

Une nouvelle école d’écriture s’ouvre à Paris. Je trouve ça bien qu’on enseigne l’écriture. Les mécanismes s’apprennent, même s’il faut parfois ensuite tout désapprendre. Mais c’est aussi un sentiment bizarre à lire la liste des intervenants : des plumes singulières, parfois belles, souvent très « littéraires », dans l’œuvre desquelles la maîtrise des mécanismes dramaturgiques ne me semble pas être vue comme une priorité.
À leur place, j’aurais plutôt vu Bernard Werber, Jean-Christophe Grangé, Maxime Chattam et tant d’autres, quitte à donner des cours, à savoir un enseignement reproductible et utilisable. Là, je me demande sincèrement ce qui va être enseigné, à part « Fais-toi confiance et n’écoute que toi » – ce qui, en soi, n’est pas si mal, nous sommes d’accord.
Je demeure un peu sceptique. Et s’il ne s’agit que d’ateliers d’écriture, je n’ai jamais cru qu’on puisse vraiment en tirer quelque chose. Mais je ne demande qu’à être convaincu.

Vous aimez ce que vous trouvez sur Page42 et vous voudriez me donner un coup de main ? Ça tombe bien, Tipeee est là : à partir de 1€/mois, vous pouvez devenir mécène du site et avoir accès à des contreparties exclusives, sans compter la satisfaction de continuer à visiter ce blog en sachant que vous y êtes un peu pour quelque chose. C’est pas chouette, ça ?

5 pensées sur “L’école des mots”

  1. Une petite question qui me travaille depuis quelques temps déjà… Envisagerais-tu, un jour prochain, d’organiser toi-même des ateliers d’écriture? Si l’idée ne t’a jamais traversé l’esprit, ce serait pas mal de le considérer 🙂

  2. J’en ai un peu fait il y a 3 ans, mais honnêtement l’expérience n’a pas été très enrichissante. C’est très compliqué, il y a toujours différents niveaux… mais maintenant que tu m’y fais penser, ça vaudrait le coup de faire un site « académie » avec des cours (sous licences libres) et des exercices, je crois, non ?

  3. Une idée très bonne à condition qu’elle soit suivie et non pas juste « lancée »… La Guilde était également une très bonne idée mais qui ne vit malheureusement pas vraiment. S’en servir pour développer l’académie, peut-être ?

Les commentaires sont fermés.