#3 | Le dernier invité

 

Vendredi sonne comme chaque semaine l’arrivée d’un nouveau texte. Je suis donc heureux — et un peu soulagé, je dois l’avouer — de vous présenter Le dernier invité, la troisième nouvelle du Projet Bradbury.

dernierinvite

Voici le pitch :

Les enterrements ne sont jamais une partie de plaisir et Edith ne le sait que trop bien: l’adolescente vient d’assister à celui de sa grand-mère adorée. Une fois le cercueil sorti de l’église et déposé dans sa dernière demeure, le cortège se sépare et la famille se retrouve dans la maison familiale. On dresse alors la table pour le dîner. Mais il semblerait que tous les invités ne soient pas encore arrivés.

Pourquoi soulagé ? Pour plusieurs raisons. D’abord parce que ce texte fait partie de ces récits qu’on peut qualifier de personnels. Evidemment, la mort est un sujet qui nous touche tous à un moment ou à un autre de nos vies et je pense que beaucoup de gens retrouveront dans ce récit des bribes de souvenirs désagréables. Néanmoins, ce texte est un mélange de plusieurs histoires. J’ai emprunté certains éléments de souvenirs pour les combiner à d’autres. Forcément lorsqu’il s’agit de pareils thèmes, il est difficile de ne pas faire appel à sa propre expérience.

Soulagé ensuite, parce mon planning a été complètement bouleversé par un week-end prolongé — un superbe mariage dans la région d’Aurillac, au milieu des montagnes et au bord d’un lac, longue vie aux mariés, vous étiez très beaux — et que j’ai dû forcément composer avec les trajets. Ainsi, cette nouvelle aura été respectivement écrite chez moi, puis corrigée dans un avion entre Paris et Berlin, dans un autre avion entre Paris et Aurillac, dans une roulotte (très confortable) posée sur les rives d’un lac et enfin, pendant le brunch du lendemain matin où votre serviteur a sorti son ordinateur portable pendant que les invités discutaient sur des chaises longues. Autant dire que je ne suis pas mécontent d’en être venu à bout.

On peut télécharger Le dernier invité (ainsi que les autres nouvelles du Projet Bradbury) au prix de 0,99€ chez Smashwords et Amazon pour le moment, et très prochainement chez Kobo et Apple.

Vous pouvez également souscrire à l’intégrale du Projet Bradbury en vous abonnant à un tarif préférentiel.

J’en profite pour signaler que les deux premières nouvelles sont dorénavant disponibles sur iTunes (enfin).