Mon voisin fait tellement de bruit que… j’imagine le pire!

 

Mon Voisin est un joli petit livre illustré dont le texte et les dessins sont signés Marie Dorléans, et qui vient accompagné d’un CD fort bienvenue sur lequel on retrouvera la voix de Guillaume Gallienne, membre émérite de la Comédie Française et acteur plutôt chouette dans son genre. Le tout est joyeusement édité les éditions des Braques, une petite maison au catalogue très intéressant, pour les enfants comme pour les adultes amateurs de belles choses.

voisin3

 

L’histoire, elle, est toute simple, comme nous l’indique le quatrième de couverture.

 Un beau jour, un nouveau voisin emménage. Des bruits intrigants proviennent de chez lui et, de l’autre côté du mur, on s’imagine les choses les plus folles.

voisin4

 

Avec ce pitch digne d’un film d’Alfred Hitchcock, on embarque pour un univers visuel magnifiquement épuré, à la ligne claire et au trait assuré, qui ne fait qu’accentuer l’aspect poétique de la narration.

 

voisin5

 

La construction de l’album fait que la double page joue ici toute son importance: en effet, partant de cette contingence matérielle (le livre relié) l’auteure joue avec la pliure et en fait le mur de séparation entre les deux appartements. Tout simplement brillant!

 

voisin2

 

On se délecte de tourner les pages le plus lentement possible pour savourer le trait de l’illustratrice, qui n’est pas sans rappeler celui des grands maîtres de l’âge d’or de l’absurde américain tels Edward Gorey ou Charles Addams, l’inventeur de la famille du même nom… la couleur en plus.

 

voisin9

voisin8

voisin7

voisin6

voisin1

 

Un splendide album comme les enfants en réclament davantage et que les adultes savourent en connaisseurs.

 

 

Retrouvez votre âme d’enfant avec les expériences de science amusante de Tom Tit

 

300px-JournalIllustrationL’Illustration est un journal légendaire, et peut-être certains d’entre vous en possèdent-ils encore quelques exemplaires cachés au fond d’un grenier ou bien à l’abri dans une reliure. Cet hebdomadaire, qui a été publié de 1843 à 1944, a fait beaucoup pour la presse en étant, par exemple, le premier à exposer une photographie dans ses colonnes, ou en offrant au public des feuilletons célèbres: ainsi, le Mystère de la Chambre jaune de Gaston Leroux y fut publié pour la première fois.

On trouvait beaucoup de choses dans l’Illustration, et notamment… des tours de magie. Ou plutôt, comme on les appelait à l’époque, des expériences de science amusante, destiné à ravir les convives d’un dîner ou à distraire les enfants. Ainsi, l’auteur Tom Tit (pseudonyme pour Arthur Good) a, entre 1890 et 1894, décrit pas moins de 300 expériences scientifiques spectaculaires, réunies en recueil par la librairie Larousse.

tomtit1

Ce sont ces recueils que Larousse a décidé de republier en 2005 dans un coffret vintage toilé très début de siècle, reproduisant à l’identique la maquette de l’original.

tomtit4

 

Nous avons pour vous sélectionné deux petits « tours » qui vous permettront de surprendre vos amis à la fin d’un repas. Soyez attentifs. Tout d’abord, le “moteur stéarique”.

tomtit3

 

C’est un nouveau moteur que je viens vous présenter ici; il ne fonctionne ni à la vapeur, ni à l’électricité, ni à l’air comprimé […] Vous croyez que je plaisante? Prenez une bougie, et faites vous-même l’expérience.

 

Piquez, perpendiculairement à la mèche, de part et d’autre de la bougie et en son milieu, les têtes de deux épingles préalablement chauffées: ces deux épingles constituent l’axe de notre moteur, et vous poserez leur extrémité sur le bord de deux verres.

Tout le monde suit? Bien. On continue.

Si vous allumez les deux bouts de la bougies, ils brûlent, je vous laisse deviner avec quel entrain, et une goutte de stéarine tombe dans l’une des assiettes placées au-dessous pour la recevoir. L’équilibre de notre fléau de balance est rompu, et l’autre bout de la bougie descend […] mais ce mouvement d’oscillation fait tomber plusieurs gouttes du bout qui vient de descendre, et qui devient à son tour plus léger; il remonte donc tandis que l’autre descend…

C’est donc un joli mouvement de balancier auquel vous assisterez, qui ne fera qu’accélérer à mesure que le mouvement prend de l’ampleur. Pour l’avoir réalisé moi-même, je confirme qu’il est assez spectaculaire: un chouette spectacle pyrotechnique de fin de repas!

Le deuxième tour est tout aussi — voire davantage même — spectaculaire. Il s’appelle “Les allumettes gourmandes”.

tomtit2

Pour cette expérience, munissez-vous d’une assiette creuse remplie d’eau, de quelques allumettes (fonctionne aussi avec des grains de poivre saupoudrés à la surface de l’eau) et un morceau de savon (ça fonctionne aussi assez spectaculairement si on trempe le bout de son doigt dans du liquide vaisselle). 

Lorsqu’on appelle les enfants pour les laver, beaucoup d’entre eux ne manifestent aucun enthousiasme ; quelques uns même s’enfuient ou se cachent à la vue du savon et de la cuvette. Mais, si vous leur présentez un morceau de sucre, vous les voyez tous accourir avec empressement.

[…]

Il vous est facile de les convaincre en mettant quelques allumettes sur l’eau contenue dans la cuvette. Disposez-les en étoile, et au centre de cette étoile, enfoncez dans l’eau un petit morceau de savon taillé en pointe. Aussitôt, voilà toutes vos allumettes parties, comme si le savon leur faisait horreur.

Comment faire pour ramener les allumettes à leur point de départ, me direz-vous? Allez, je vous le révèle. Sympa, hein! Comme disent nos amis à la télévision, c’est pas sorcier.

Présentez-leur un morceau de sucre, que vous tremperez dans l’eau, et vous verrez toutes vos allumettes se précipiter dessus rapidement.

tomtit5Le coffret Tom Tit est encore trouvable chez certains libraires en ligne. Il contient en tout et pour tout 300 expériences de science amusante. Enfin, je dis ça, certaines sont un peu moins amusantes que d’autres… Il faut se replacer dans le contexte de l’époque, où il était difficile d’aller chercher une explication sur Google ou Wikipédia. Mais une fois que vous en aurez mémorisés deux ou trois, vous deviendrez ce type à qui, lors des repas de famille, on demande un tour de magie. La classe, non? … Non? … Hein?

Panda Bear Wandering Mind: un peu de kawaï dans un monde de brutes

Pour lire ce livre, pas besoin de savoir lire le chinois: même si Panda Bear Wandering Mind est né de l’autre côté du globe, de l’imagination de l’illustrateur Ping Er, l’histoire est secondaire et ne nécessite pas de diplôme en langues étrangères.

md4085784233Dans Panda Bear Wandering Mind, on suit une sorte de grosse peluche qui se retrouve, bien malgré elle, à faire un voyage en ville, trimballée d’une poubelle à un trottoir d’un coup de pied, récupérée par l’un, puis par l’autre au gré de ses rencontres fortuites… Le livre est quasiment sans paroles, et est une promenade contemplative dans le quotidien urbain de la Chine d’aujourd’hui. Les dessins —splendides — respirent la légèreté, la douceur et distillent une mélancolie étrangement agréable au fil des pages.

Comme le livre est assez difficile à se procurer (rapporté d’un voyage d’études), en voici quelques images afin de vous le faire partager.

2013-04-16_Panda Bear_0244_web

2013-04-16_Panda Bear_0245_web

2013-04-16_Panda Bear_0246_web

2013-04-16_Panda Bear_0248_web

2013-04-16_Panda Bear_0250_web

Si après tout ça, vous n’avez toujours pas envie d’aller caresser un panda, c’est à n’y rien comprendre…

❤️

C’est grâce à la générosité de ses soutiens que Page42 ne comporte aucune publicité et continue d’être régulièrement mis à jour. Vous pouvez soutenir Page42 de façon ponctuelle ou mensuelle via Tipeee. Toutes les contributions sont les bienvenues.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à en faire profiter vos ami·e·s et à le partager sur vos réseaux sociaux.