Nouvelle : Le Corps du Rêve

Le Corps du Rêve est une nouvelle initialement parue dans le recueil La Clef d’Argent, Contrés du Rêve aux éditions Mnémos. Autant dire que je suis très fier de figurer au sommaire de cette anthologie lovecraftienne aux côtés d’une ribambelle d’autrices et d’auteurs de talent : David Calvo, Morgane Caussarieu, Fabien Clavel, Raphaël Granier de Cassagnac, Sylvie Miller & Philippe Ward, Alex Nikolavitch, Laurent Poujois, Timothée Rey, Vincent Tassy & Randolph Carter… Continuer la lecture de « Nouvelle : Le Corps du Rêve »

Ensemble dans la lutte : le droit des auteurs, c’est aussi les droits des lecteurs

Une conscience de classe – ou plutôt de corporation – est en train de naître chez les auteurs·trices. Je ne vais pas m’en plaindre : c’est une excellente chose que celles et ceux qui, par leurs créations, alimentent une industrie plutôt florissante comprennent qu’il faille se serrer les coudes et cesser de se faire marcher sur les pieds (assez de métaphores anatomiques pour aujourd’hui). Continuer la lecture de « Ensemble dans la lutte : le droit des auteurs, c’est aussi les droits des lecteurs »

Agence B : une série littéraire paranormale qui VOUS appartient

L’idée me trottait dans la tête depuis longtemps, la voilà concrétisée : le site officiel de l’Agence B est en ligne. Agence B devient donc une série littéraire sous Creative Commons (BY-SA), entièrement libre et gratuite, financée par crowdfunding via Tipeee. C’était une suite logique à ma démarche… mais je vais y revenir un peu plus en détail.

Il faut dire qu’en novembre dernier, j’ai fait une jolie rencontre qui m’a pas mal inspiré : David Revoy, l’auteur de la BD Pepper & Carrott, participait comme moi à une table ronde sur l’édition libre au Capitole du Libre. De son expérience, j’ai tiré beaucoup d’enseignements et d’inspiration. Cette rencontre a aussi été l’occasion de repenser mon rapport ambivalent avec l’industrie du livre, une relation hybride, entre deux eaux. Continuer la lecture de « Agence B : une série littéraire paranormale qui VOUS appartient »

Fanfictions : votre passion est illégale

Vous adorez Harry Potter, Hunger Games, Twilight, Le Seigneur des Anneaux, Percy Jackson, Divergent et tant d’autres, jusqu’ici rien d’anormal. Sur votre temps libre, vous passez des heures à imaginer et à écrire de nouvelles aventures de vos personnages préférés, à inventer des relations amoureuses jamais évoquées par les auteurs originaux (quelquefois, au grand dam des fans), à réécrire un évènement canonique de l’univers du point de vue d’un autre protagoniste… bref, vous écrivez de la fanfiction et vous adorez ça (comme je vous comprends).  Nous sommes nombreux à regretter la fin d’une série, à déplorer le traitement de tel ou tel personnage ou simplement à vouloir prolonger le plaisir d’une immersion en terres fictionnelles qui a changé notre vie à tout jamais. Continuer la lecture de « Fanfictions : votre passion est illégale »

Pourquoi je suis contre la création d’un label de qualité pour l’édition indépendante

L’idée d’un « label » de qualité attribué aux livres écrits par des auteurs indépendants et destiné à séparer le bon grain de l’ivraie émerge peu à peu, notamment dans la déclaration d’intention de la future Fédération des Auteurs Indépendants.

<rappel> à celles et ceux pour qui le concept d’auteur indépendant apparaîtrait nébuleux : un auteur indépendant publie ses textes sans passer par la case éditeur. On parle aussi d’autoédition ou d’autopublication. L’autrice indépendante utilise internet, mais aussi les services d’impression à la demande et même parfois des imprimeurs traditionnels, pour distribuer son travail. Il ou elle assure en général sa propre promotion, notamment via les réseaux sociaux. Quand un auteur publie à la fois chez des éditeurs « traditionnels » et par ses propres moyens, on parle d’auteur « hybride » (ça vaut ce que ça vaut). </rappel>

Je me suis publiquement exprimé contre ce label, mais je n’en avais pas détaillé les raisons. Je vais donc les développer ici. Mais d’abord, et pour éviter que l’on m’accuse de mener l’instruction à charge, je vais mettre en lumière les avantages qu’il y aurait à la création d’un tel « sceau de qualité ». Continuer la lecture de « Pourquoi je suis contre la création d’un label de qualité pour l’édition indépendante »