89

Vous auriez pu essayer de continuer votre chemin avec ce champignon, mais il était décidément trop étrange. Et vous n’êtes pas spécialement amateur d’étrange, il faut bien le dire : votre vie est réglée comme du papier à musique et, si ce n’étaient les problèmes de réveil, chaque journée serait la copie conforme des précédentes, seulement avec des livres différents entre vos mains. Pour ce qui est de l’étrange, là, vous êtes servi. Pour ce qui est des livres aussi, d’ailleurs… mais ceux qui vous entourent n’incitent pas à la lecture, c’est le moins qu’on puisse dire. Inutile donc de les inspecter.

Poursuivant votre chemin dans l’obscurité, tournant à droite, puis à gauche, sans réelle autre volonté que celle d’avancer, vous finissez par vous retrouver complètement perdu. De plus, impossible de retrouver la salle des champignons lumineux. Vous avez beau revenir sur vos pas, tourner en rond, refaire mentalement le chemin que vous avez parcouru au sein du labyrinthe, rien à faire ! Vous êtes finalement perdu, mon vieux. En même temps, sans lumière, qu’est-ce que vous espériez, honnêtement ? Qu’allez-vous faire maintenant ?