55

Après quelques minutes passées à progresser dans un noir total, ce qui ne manque pas de faire grimper en flèche votre rythme cardiaque (vous n’avez jamais été très client du noir complet : tout petit déjà, vous aviez peur que dans l’obscurité, quelque chose s’approche de vous en silence), vous finissez par vous rendre compte d’une étrange situation. Soit votre vision s’adapte à la pénombre, soit vous avez reçu dans la nuit une transplantation oculaire visant à prouver la compatibilité entre les chats et les humains. Quoi qu’il en soit, vous finissez par remarquer que les livres qui composent les murs du couloir dans lequel vous évoluez vous sont maintenant visibles. Vous parvenez presque, en ouvrant les yeux en grand, à deviner leurs titres. Des traités scientifiques pour la plupart, dont le nom seul pourrait réussir à endormir n’importe qui. Qu’importe, vous y voyez, et de plus en plus ! En avançant, vous constatez qu’au bout du couloir, une lueur se dessine : une pièce éclairée ! Vous arrivez finalement dans une minuscule antichambre aux murs couverts de livres certes, mais aussi d’étranges petites choses. En effet, à la surface des traités scientifiques, d’étranges champignons luminescents ont poussé.

Ce sont eux qui produisent la lumière pâle qui vous a servi de guide. L’antichambre s’ouvre sur la suite du couloir, qui semble tout autant plongée dans le noir que le reste de l’étage. Qu’allez-vous faire ?