15

Vous marchez à tâtons pendant un temps qui vous semble relativement long. Dans le noir, le temps s’allonge et la patience s’émousse. Même celle de l’aventurier le plus aguerri, ce qui avouons-le, n’est pas du tout votre cas. L’obscurité qui règne ici est tout à fait répugnante, et tout ce que vous pouvez sentir à mesure que vous progressez, ce sont les couvertures des livres décrépis qui s’égrènent sous vos doigts et les toiles d’araignées qui s’empilent sur votre nez endolori. Autant dire que dans ces conditions, ça ne sert à rien d’insister : vous n’arriverez à rien. Vous feriez mieux de faire demi-tour, avant de vous perdre complètement dans le noir.